Auto : fin de la croissance US

Depuis début 2017 le nombre de vente de véhicules neufs est en baisse, alors que cela faisait 7 années que le marché était haussier.

Changement de tendance

Après 7 ans d’augmentation, le marché auto aux États-Unis a annoncé être en baisse sur son 4ème mois de suite. Le pays soutenant les profits de l’industrie auto mondiale, ce changement est très important… car les ventes ont baissé de 4,7%.

parking à voitures

Baisse généralisée

Que cela soit General Motors (+6%), Ford (-7,2%), Chrysler (-7%), Toyota (-4.4%) ou encore Nissan (-1,5%), les constructeurs perdent tous des ventes. On voit que les immatriculations de voitures standards baissent avec une diminution de 11,1% durant le mois d’Avril 2017.

De plus en plus d’automobilistes achètent des cross-over, des SUV des pick-up plutôt que des véhicules plus traditionnels.

Impact économique

Au delà d’un signal négatif, cet élément arrive en même temps que la hausse des taux de la Réserve fédérale des États-Unis qui aurait comme conséquence potentielle de limiter la capacité d’endettement des ménages et donc de brider encore le nombre de ventes des voitures.

Cela pourrait entrainé une baisse des profits et donc des investissements moindre de la part des constructeurs.
D’ailleurs Honda prévoit une diminution de ses profits de 14% sur cette année et cela en grande partie à cause du marché américain.

D’autres constructeurs comme Fiat-Chrysler sont dépendant du marché d’Amérique du Nord, avec 93% de ses profits… Du côté de General Motors, le groupe a quitté l’Europe en cédant Opel au Groupe automobile PSA. Il continu de limiter ses dépenses et essaye de dégager de la trésorerie en faisant des ventes et a même annoncé la suppression de 3 000 postes d’intérimaires de ses usines américaines.